La séduction est un bien vaste domaine que nous allons essayer   de traiter point par point dans cet article. Le terme séduction  vient du grec apate dont la racine vient de apatao qui signifie tromper, séduire et tricher.

 La séduction a pour but de réveiller les convoitises. Ce trait de péché est aussi vieux que le monde. Eve pécha par le moyen de la convoitise suite à la séduction du serpent (Genèse 3 : 13). Ces deux péchés font la paire.

 Lorsque nous regardons le monde actuel, nous pouvons constater les dégâts causés par la séduction. Séduction qui est allée jusqu’à s’infiltrer dans le milieu chrétien, empêchant beaucoup d’accéder à la Parole et par extension au Salut.

 Et ceux qui reçoivent la semence parmi les épines, ce sont ceux qui écoutent la Parole ; Mais les soucis de ce monde, la séduction des richesses et les passions pour les autres choses survenant, étouffent la Parole, et elle devient infructueuse. (Marc 4 : 18 à 19).

La séduction dans le monde

L’expression grecque apate a donné en français le mot appât. Il faut donc un appât pour séduire. Celui qui convoite quelque chose est déjà séduit.

La séduction a un autre but, celui d’égarer. D’où l’autre terme grec de la séduction planao qui veut également dire égaré ou conduire hors du droit chemin. La Bible nous parle de satan, le diable, qui séduisit toute la terre dans Apocalypse chapitre 12 verset 9. Lorsque satan voulu sortir Adam et Eve de l’appel, il suscita dans leur cœur la convoitise par le moyen de la séduction. Et ce principe n’a pas changé, car dans la Parole une phrase revient souvent : que personne ne vous séduise. Nous comprenons alors que dans les temps dans lesquels nous sommes, une des armes pointées vers le monde pour pouvoir détruire les Hommes, les couples, 443522_215568184_yeux-de-biche-1_h050908_lles vies est la redoutable arme de la séduction.

L’apparition de cet impie aura lieu avec la force de satan, avec toute puissance, avec des prodiges et de faux miracles. Et avec toutes les séductions de l’iniquité parmi ceux qui se perdent, parce qu’ils n’ont point reçu l’amour de la vérité, pour être sauvés (2 Thessaloniciens 2 : 9 à 10).

Nous sommes au front pour résister à cette vague de séduction qui sévit dans le monde.

Les moyens de la séduction

Nous savons que la séduction est une œuvre démoniaque. Pourtant beaucoup d’Hommes en usent aux travers :

– de la télévision (publicités, films, dessins animés, émissions et séries télévisées), le diable séduit les Hommes et façonne le monde,

– de la musique, elle influence les mœurs,

– de la mode, elle banalise le péché, la nudité et suggère au sexe (les tenues sexy mettant en valeur le corps et exposant ainsi les formes),

– de l’argent et du luxe, qui  sèment la cupidité amenant beaucoup à vendre leur âme ou leur corps pour des richesses matérielles.

– de l’éducation nationale profane, elle formate les nouvelles générations pour en faire des candidats potentiels pour l’enfer en présentant un modèle à atteindre anti-biblique.

La séduction dans l’église

Malheureusement, la séduction est bien présente dans nos églises. Les auteurs bibliques nous mettent en garde vis-à-vis de cette séduction qui sévirait dans les temps de la fin.

Lorsque les apôtres posent cette question à Jésus dans Matthieu chapitre 24 versets 3 à 5, lui demandant quel serait le signal de son avènement et de la fin du monde, Jésus répondra ceci : Que personne ne vous séduise (planao=égare). Paul ira jusqu’à dire dans 1 Timothée chapitre 4 verset 1 que « […] quelques-uns se détourneront de la foi, s’attachant à des esprits séducteurs, et à des doctrines de démons ».

Hélas, lorsque nous regardons la chrétienté actuelle, les dégâts causés par la séduction sont bien visibles et les prophéties données ont fini par atteindre plusieurs. La séduction du péché est telle que dans les églises, il n’y a plus de grande différence entre les chrétiens et les païens (Article : Le Chrétien et son apparence physique ICI).

Cette séduction s’est introduite par des enseignements erronés qui nous rapprochent bien plus de la terre que du ciel. Enseignements qui, reniant l’Evangile de la Croix, ont plutôt mis en place un évangile du bien-être et du développement de soi. Où est passé le rechercher PREMIEREMENT le Royaume de Dieu et sa justice (Matthieu 6 : 3) ?

La Bible nous demande de « [nous] exhorter les uns les autres chaque jour, pendant qu’il est dit : Aujourd’hui ; de peur que quelqu’un de [nous] s’endurcisse par la séduction du péché » (Hébreux 3 : 13).

 

La course à la richesse personnelle, les soucis de cette vie sont devenus des obstacles à la foi pure (Matthieu 13 : 22).

 

Les Écritures nous enseignent que dans ces temps-ci, le mystère de l’iniquité agissait déjà avec toutes les séductions de l’iniquité afin d’emporter les Hommes en enfer.

 

L’un des appâts majeurs utilisé pour séduire les chrétiens est le ‘ministère’ (prédicateurs, chantres,…). Beaucoup veulent s’y engager ou s’y engagent sans connaître réellement Dieu, ni son cœur comme nous le dit le passage de Romains chapitre 16 au verset 18 : Car de telles gens ne servent point notre Seigneur Jésus Christ, mais leur propre ventre ; et par des paroles douces et flatteuses ils séduisent le cœur des simples. Mais les hommes méchants et les imposteurs iront en empirant, séduisant et étant séduits. (2 Timothée 3 : 13).

Jézabel, la grande séductrice et mère de plusieurs

Écris aussi à l’ange de l’Eglise de THYATIRE : Voici ce que dit le Fils de Dieu, qui a les yeux comme une flamme de feu, et les pieds semblables à un cuivre très fin. Je connais tes œuvres, ta charité, ton ministère, ta foi, et ta patience ; et je sais que tes dernières œuvres surpassent les premières. Mais j’ai quelque peu de chose contre toi, c’est que tu souffres que la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigne et séduise mes serviteurs, pour les engager dans la fornication, et leur faire manger des choses sacrifiées aux idoles. Et je lui ai donné du temps, afin qu’elle se repentît de sa fornication ; et elle ne s’est point repentie. Voici, je vais la jeter sur un lit de douleur, et ceux qui se livrent à l’adultère avec elle, seront dans une grande affliction, s’ils ne se repentent de leurs actions. Et je ferai mourir ses enfants ; et toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs ; et je rendrai à chacun de vous selon ses œuvres. Mais à vous, et aux autres qui sont à Thyatire, à tous ceux qui ne professent pas cette doctrine, et qui n’ont point connu, comme ils disent, les profondeurs de satan, je dis : je ne mettrai point sur vous d’autre charge. (Apocalypse 2 : 18 à 24).

 

Nous voyons dans l’église de Thyatire, la femme Jézabel qui séduisait les disciples de Christ par son enseignement, afin qu’ils se livrent à la fornication et consomment des viandes sacrifiées aux idoles (faux enseignements…).

 

Les Ecritures nous apprennent que Jézabel avait dans l’église de Thyatire des personnes qui commettaient l’adultère avec elle. Personnes à qui elle fit connaître les profondeurs de satan. Selon la Parole, de ces unions naquirent des fils et des filles.

 

Nous sommes dans un temps où l’église s’est trop conformée au monde, au siècle présent. Plusieurs Jézabel, fils et filles de Jézabel se sont introduits dans le milieu dit « chrétien ». Parmi eux, nous retrouvons des chantres, des prédicateurs, des évangélistes, etc… qui introduisent au moyen de la séduction, la volupté et la chair au lieu de la spiritualité.

Les artifices de Jézabel

La Bible nous parle du personnage de Jézabel (en grec Izebel) qui de son nom veut dire Baal est l’époux ou impudique, en somme fornicatrice. Cela ne nous étonne pas car dans l’église de Thyatire, elle ramèna la fornication par ses enseignements ou sa personne.

 

maquillage-399x342-2Jézabel nous y est présentée comme une femme autoritaire et extrêmement religieuse. Jézabel est entourée de prophètes de Baal et d’Astarté qu’elle entretenait (1 Rois 18 : 19). La Parole la dépeint également comme une enchanteresse (2 Rois 9 : 22). Elle entra en Israël par une union avec le roi Achab (1 Rois 16 : 31). De par sa position, elle put ainsi souiller le pays avec ses prostitutions (spirituelles comme charnelles) et fit fuir le prophète Elie par ses menaces (1 Rois 19 : 2 à 3). Dieu la jugea en envoyant Jéhu exécuter le jugement prononcé sur elle. Mais Jézabel, en grande séductrice, voulant échapper à ce jugement alla se farder les yeux à l’approche de Jéhu et se para la tête dans le but de le séduire (2 Rois 9 : 30).

 

Or, aujourd’hui dans les églises, nous retrouvons les filles de Jézabel qui souvent usent et abusent des mêmes artifices qu’elle. La mode et ses codes, pièges dans lesquels beaucoup de chrétiens tombent s’exposant alors à des esprits impurs.

 

Un jour un frère priait pour la délivrance d’une jeune femme. Ce frère fut surpris du degré de possession démoniaque de cette dernière qui dégageait une forte séduction. Crane rasé teint en blond platine, maquillage excessif, vêtements serrés avec bien entendu le fameux leggings (sous-vêtement devenu vêtement du dessus). Durant cette délivrance, l’esprit impur donna son nom. Plus tard l’on découvrit, au grand étonnement du frère, que ce nom appartenait à une célébrité en vogue qui avait le même style vestimentaire et capillaire que la jeune femme pour laquelle il avait prié.

 

Malheureusement, cette réalité spirituelle beaucoup l’ignore ou n’y prête pas attention. Certains esprits impurs ont des outils qui leurs sont propres et avec lesquels ils travaillent.

 

Les faux cheveux (extensions ou tissages brésiliens, indiens, naturels etc…) et certaines coupes de cheveux (crête, crâne rasé d’un seul côté, chevelure rouge…), les faux ongles, les faux cils, les maquillages excessifs, certains vêtements mettant en exergue les formes (pantalons moulants type slim, skinny ou leggings, mini jupes ou mini shorts, décolletés plongeants et pigeonnants, vêtements transparents…), les sous-vêtements sexy à consonance érotique (strings, corsets, porte jarretelles…), certains types de chaussures (talons de plus de 15 cm courbant les formes et modifiant la démarche, cuissardes en cuir à talon…) et même certains parfums aux odeurs envoûtantes réveillant les sens (1), sont souvent des artifices utilisés par des esprits de séduction.

 

(1) J’ai orné mon lit de tapis, d’étoffes aux couleurs diverses, en fil d’Égypte. J’ai parfumé ma couche de myrrhe, d’aloès et de cinnamome. Viens, enivrons-nous de délices jusqu’au matin, réjouissons-nous dans les plaisirs. (Proverbes 7 : 16 à 18).

 

Beaucoup étant parés de la sorte ramènent la séduction au milieu des saints. Réveillant ainsi la convoitise chez beaucoup, et par extension amènent la fornication et d’autres vices sexuels (fornication, adultère, pornographie, masturbation, perversion, fantasmes et rapports érotiques…).

 

Ces artifices peuvent même emmener des esprits nocturnes comme les succubes et incubes plus connus sous le nom de femmes et maris de nuit ou de dorlis. Ainsi, en utilisant ces codes, nous ouvrons des portes et donnons accès à ces esprits qui reconnaissent leurs « ustensiles » et refusent parfois de sortir des personnes qui ainsi brandissent leurs « droits de propriété » (Vidéo : Délivrance sur les cheveux en tissage naturel ICI).

 

 

Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, levant des mains pures, sans colère et sans contestation ; Et que pareillement les femmes se parent d’un vêtement honnête, avec pudeur et modestie, non de tresses de cheveux, ni d’or, ni de perles, ni d’habillements somptueux ; Mais de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu. (1 Timothée 2 : 8 à 10).

 

Que notre Seigneur Jésus Christ nous garde et nous sanctifie corps, âme et esprit pour le jour de son avènement.

 

Notre Seigneur est à la porte !

Leave a comment