Que faisons-nous de nos enfants ?

Nous constatons aujourd’hui une défaillance en termes d’éducation des enfants dans les foyers chrétiens. En effet, notre génération actuelle délaisse de plus en plus la souche familiale au détriment de divers substituts sociaux notamment mis en place par l’État. Mais encore, les nouvelles technologies (télévision, ordinateur, jeux vidéos, etc.) jouent un rôle éducatif quasi-incontournable dans la plupart des familles car celles-ci remplacent petit à petit l’implication des parents quant à l’éducation de leurs enfants. De plus, ce système d’assistanat s’est bien entendu immiscé dans les réunions d’Église au travers des sessions souvent nommées « Écodime » (l’école du dimanche).

 

Un héritage à transmettre

 

L’éducation spirituelle et morale des enfants ne doit absolument pas être négligée, bien au contraire, les parents doivent s’investir avec beaucoup d’attention à celle-ci, et ce, de manière personnelle. Selon la culture juive, le terme ‘parent’ a une grande signification. En effet, chez les Israélites, la famille avait beaucoup d’importance, car le clan représentait l’unité sociale de base de la nation. Celle-ci avait le devoir de protéger les siens et de les soustraire de l’injustice : ‘Car je l’ai choisi, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Eternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu’ainsi l’Eternel accomplisse en faveur d’Abraham les promesses qu’il lui a faites…’ Genèse 18 : 18-19. Dieu avait établit Abraham comme étant le père d’une multitude, pour transmettre au travers lui, sa Parole et ses instructions à toutes les nations. De plus, la famille est un canal que Dieu a suscité pour que la foi soit transmise de génération en génération. Le Seigneur avait donné une directive au peuple d’Israël dans le livre de Deutéronome : ‘Écoute, peuple d’Israël, L’Eternel notre Dieu est le seul Eternel. Tu aimeras l’Eternel ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur. Tu les enseigneras à tes enfants. Tu en parleras quand tu seras assis chez toi, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.’ Deutéronome 6 : 4-7. Par conséquent, les parents contribuent directement à l’héritage spirituel de leurs enfants. Mais encore, l’investissement fourni pour mener à bien cette éducation n’est pas vain car il y aura également un impact sur les générations à venir (Psaumes 78 : 1-8).

Une éducation délaissée

 

Les parents doivent être les premiers acteurs de l’éducation spirituelle et morale de leurs enfants. En effet, ce n’est pas à l’école, ni à l’État, ni à l’église locale d’exercer ce rôle. Regardons ce que nous disent les écritures à la lumière de la Parole : Écoute, mon fils, l’instruction de ton père, et ne rejette pas l’enseignement de ta mère ; car c’est une couronne de grâce pour ta tète et une parure pour ton cou.’ Proverbes 1 : 8-9. Au travers de ce passage, nous voyons que le roi Salomon s’adressait directement à son fils sans passer par une tierce personne. De plus, d’après certaines statistiques, les parents ont deux à trois fois plus d’impact sur l’éducation de leurs enfants que n’importes quels autres tiers.

 

Une autre étude a été réalisée et démontre que les parents n’ont pas vraiment de mauvaise volonté quant à l’enseignement qu’ils doivent donner à leurs enfants. Néanmoins, ce qui manque à ces derniers ce sont premièrement de bonnes ressources pour effectuer un bon travail dans l’éducation de leurs bambins. Puis, les parents n’ont pas toujours de plan ou de vision précise pour le développement spirituel de leurs enfants. Ils ne considèrent pas ou très peu l’importance et la priorité qu’est l’éducation spirituelle et morale de leurs petits. Pourtant la Parole nous enseigne ceci : ‘Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; Et quand il sera vieux il ne s’en détournera pas.’ Proverbes 22 : 6. En effet, c’est dès le plus bas âge de l’enfant qu’il faut commencer ce travail éducatif et non pas vers l’âge de dix, onze, douze ans comme beaucoup le pensent. De plus, la Parole nous enseigne également cette réalité ci-après : ‘L’enfant laisse déjà voir par ses actions si sa conduite sera pure et droite. ’Proverbes 20 : 11. A la lecture de ce dernier passage, nous comprenons qu’il est donc indispensable d’inculquer à nos enfants les valeurs et les instructions du Seigneur le plus tôt possible.

 

De plus, le Royaume de Dieu n’est pas une affaire réservée seulement aux adultes… Il concerne également les enfants selon qu’il est écrit : ‘Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des cieux est pour ceux qui leurs ressemblent.’ Matthieu 19 : 14. Les enfants sont donc des acteurs de l’avancement du Royaume du Seigneur et ne sont pas de simples spectateurs. En effet, ils ont aussi un rôle à jouer ! Ils peuvent inviter Jésus-Christ à venir dans leur vie même dans leur jeune âge, et par conséquent, devenir également des pierres vivantes pour former cet édifice spirituel qu’est l’Église. Il est donc important de nourrir spirituellement nos enfants et cela tous les jours, au travers des partages bibliques, des moments de prière, d’adoration en famille, mais aussi en intercédant en faveur de ces derniers. Malheureusement, ces instants qui sont primordiaux pour la bonne évolution d’un foyer sont bien souvent négligés au profit de la télévision, des jeux vidéos, d’Internet… Mais aussi, la profession des parents peut également prendre une place trop importante dans la vie familiale. En bref, nous voyons que beaucoup de choses peuvent être vecteur d’une éducation délaissée et négligée. Ce n’est pas forcément de manière volontaire que les parents peuvent parfois se retrouver face à tous ces manquements. Pourtant, nous devons veiller à donner le meilleur premièrement au sein de notre foyer. La Bible nous explique ceci : ‘Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.’ 1 Timothée 5 : 8.

 

En définitive, l’éducation de nos enfants n’est pas une mince affaire car il y a beaucoup de responsabilités à assumer. Mais heureusement, ce travail reste possible à accomplir grâce au Seigneur et à sa Parole. Alors soyons tous encouragés à persévérer dans les voies de notre GRAND DIEU !! Lui-Seul est le véritable fondement sur lequel nous devons bâtir nos foyers, car en Lui sont les paroles de la vie ! 

Partage...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook

Spread the word. Share this post!

Leave a comment