Jésus n’est pas notre pote !

Il est de plus en plus courant d’entendre des chrétiens utiliser le nom du Seigneur à la légère. Il n’est pas rare de voir qu’en fait, c’est le Seigneur qui est pris à la légère. De nombreux chrétiens, lorsqu’ils sont surpris ou choqués par quelque chose, s’écrient : « Jésus ! ». Mais si on étudie très attentivement cette expression, elle n’est en fait qu’un juron chez la majorité de ceux qui s’expriment ainsi. En effet, sous couvert de spiritualité et pour ne pas choquer, on échange un juron du monde séculier par le nom du Seigneur Jésus. L’intonation de la voix ne laissant aucun doute à la signification de l’exclamation.
Oui, certains diront alors que ce n’est pas leur cas. Vous viendrait-il à l’idée de crier le nom de votre épouse si on vous annonçait le vol de votre voiture ? Qu’a-t-elle donc à voir avec ce vol ? Chez des non croyants polis on entend souvent « Qu’ai-je donc fait au bon Dieu pour mériter cela ????? »
Non seulement c’est une offense à notre Dieu, mais Jésus dit clairement dans Matthieu 12:36 : « Or, je vous dis que les hommes rendront compte, au jour du jugement, de toute parole vaine qu’ils auront dite ». Prononcer le nom du Seigneur tel que décrit ci-dessus c’est dire des paroles vaines et surtout prendre son nom en vain.
« Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain ; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain » Exode 20:7.
La situation n’est pas la même lorsqu’une personne est en danger ou a besoin d’une intervention du Seigneur. Elle crie au Seigneur dans sa détresse. Et déjà, le ton employé ne permet aucun malentendu.
Nous voulons attirer l’attention sur le fait que le Seigneur est traité avec légèreté dans bien souvent des cas. Il ne nous viendrait jamais à l’esprit d’utiliser le nom d’une personne proche comme exclamation lorsque nous sommes face à un problème. Alors, utiliser le nom du Seigneur, le nom au dessus de tout nom et par lequel nous devions être sauvés (Actes 4 :12) semble t-il plus approprié ?
Je connais une dame, très zélée pour son église, qui a crée sa société de services traiteur. Elle annonce donc la bonne nouvelle à tous ses proches. Et lorsqu’on lui demande quel est le nom de sa société, elle répond avec fierté : « Les potes de Jésus. » J’étais choquée et je semblais d’ailleurs être la seule à l’être. Je lui ai demandé comment elle pouvait ainsi appeler sa société, car Jésus n’est pas notre ami ; Il est notre Seigneur. La dame a rétorqué que la Bible dit que nous sommes les amis de Jésus, et donc en tant qu’amie de Jésus, elle peut l’appeler pote !
Jésus n'est pas notre pote!Les chrétiens semblent oublier une chose : Jésus n’est pas notre ami au sens humain du terme. Un ami est une personne avec laquelle on partage les bons et les mauvais moments de la vie, une personne qui nous aime. C’est aussi une personne avec laquelle on s’amuse, on rigole, on se fâche, une personne qui supporte les caprices,… Si on regarde bien cette description, Jésus n’est pas notre ami. Jésus n’annule pas son autorité en tant que Seigneur parce qu’il a utilisé le mot ami. Il est Seigneur avant toute chose. Jésus est celui qui va aimer comme un ami aime, mais Il est aussi celui qui va reprendre et donner des ordres comme un maître.
D’ailleurs, Il a dit dans Jean 15:14 : « Vous serez mes amis, si vous faites tout ce que je vous commande ». Cela implique explicitement une obéissance, une soumission. Or entre amis, si nous ne sommes pas d’accord sur un point, nous le faisons savoir, nous pouvons négocier, faire trainer les choses, bouder, … Il n’en est pas ainsi avec le Seigneur, nous ne discutons pas, nous obéissons. Et ce n’est que lorsque nous obéissons que nous sommes ses amis, car nous lui sommes soumis.
Pour conclure, pensons à l’apôtre Jean, celui que le Seigneur aimait, celui qui pouvait se coucher sur la poitrine de Jésus. Jean a côtoyé le Seigneur Jésus pendant des années. Il a dormi avec lui, il faisait partie de ses intimes. Mais lorsque Jean a vu le Seigneur dans le livre de l’Apocalypse, il n’a pas dit qu’il a vu Jésus. Ce qu’il a vu a tellement secoué son être.
« Moi Jean, votre frère et qui ai part avec vous à la tribulation et au règne, et la patience de Jésus-Christ, j’étais dans l’île appelée Patmos, pour la parole de Dieu, et pour le témoignage de Jésus-Christ. Je fus ravi en esprit, le jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une grande voix [Il ne semble pas reconnaître cette voix. Ce n’était pas celle du Jésus qu’il a connu sur terre], comme celle d’une trompette, qui disait : Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier ; ce que tu vois, écris-le dans un livre et l’envoie aux sept Églises qui sont en Asie, à Éphèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie et à Laodicée.
Alors je me retournai pour voir d’où venait la voix qui me parlait ; et m’étant retourné, je vis sept chandeliers d’or ; Et, au milieu des sept chandeliers quelqu’un de semblable au Fils de l’homme, vêtu d’une longue robe, et ceint sur la poitrine d’une ceinture d’or.
Sa tête et ses cheveux étaient blancs, comme de la laine blanche, comme la neige, et ses yeux comme une flamme de feu ; ses pieds, semblables à un cuivre très fin, étaient embrasés comme par une fournaise, et sa voix était comme la voix des grosses eaux.
Il avait dans sa main droite sept étoiles ; une épée aiguë à deux tranchants sortait de sa bouche, et son visage resplendissait comme le soleil dans sa force.
Or, quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort, et il mit sa main droite sur moi, en me disant : Ne crains point ; c’est moi qui suis le premier et le dernier, celui qui est vivant ; Et j’ai été mort, et voici je suis vivant aux siècles des siècles, Amen ; et j’ai les clefs de l’enfer et de la mort » Apocalypse 1 :9-18.
Jean, le bien-aimé n’était plus en présence de Jésus tel qu’il l’avait connu, ce n’était plus son ami. Il avait en face de lui : son Créateur, son Sauveur et son Seigneur. Gardons le comportement qui convient à Sa majesté Jésus-Christ.
Partage...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook

Spread the word. Share this post!

Leave a comment