Notions d’ordre, de différence, de fonction, de complémentarité et de valeurs

L’ordre de la création
Dieu a créé l’homme à son image et à sa ressemblance. Il créa Adam en premier, avant la femme. Hors, c’est en constatant qu’il n’était pas bon que l’homme soit seul, que Dieu créa Eve pour lui (Genèse 2 : 18 à 22). De plus, Paul dira dans son épître à Timothée, qu’Adam a été formé le premier et Eve ensuite (1 Timothée 2 : 13). En écrivant cela, Paul n’a pas minimisé la femme en la rabaissant dans une sous-position mais il a simplement rappelé l’ordre établi par le Créateur, à savoir que c’est l’homme le chef de la femme et non l’inverse… Au travers de cet ordre de création, Dieu a donc donné à l’homme et à la femme des fonctions différentes.
Fonctions et différences
L’homme et la femme sont physiquement et psychologiquement différents. De part ces différences, ces derniers ne peuvent donc pas occuper les mêmes fonctions au sein de leur couple. Il est important que chacun comprenne son rôle dans le foyer afin que celui-ci puisse être épanoui et heureux.
L’homme a été établi le chef de la femme par Dieu Lui-même (1 Corinthiens 11 : 3 ; Éphésiens 5 : 23). En effet, Adam fut créé et placé dans le jardin d’Eden en premier. Ceci peut indiquer une certaine position de responsabilité, d’ancienneté qui lui a été octroyé. Cela ne signifie pas que le mari doit écraser sa femme, mais il est plutôt établi comme étant le responsable de sa famille.
Les différences entre l’homme et la femme sont donc indéniables. Il est donc important de savoir les apprécier, car chacun est unique. Dieu dans sa merveilleuse équité, par ces différences, n’a pas voulu créer d’inégalité entre l’époux et son épouse, mais plutôt rendre ces derniers complémentaires.
La complémentarité, le secret d’un couple heureux

Dieu fait toutes choses parfaites, car en effet, s’il n’y avait pas eu de différence entre l’homme et la femme il n’y aurait pas eu de complémentarité entre eux.
La complémentarité fait que deux valent mieux qu’un(Ecclésiaste 4 : 9 à 12). Mais encore, celle-ci engendre, entre autre, une certaine complicité entre l’époux et son épouse. Et chacun, ayant reçu des capacités différentes de la part du Seigneur, cherchera à mettre à profit du couple ses aptitudes afin de pouvoir se compléter. Les époux seront alors épanouis et heureux dans leur fonction.
Égalité de valeur devant Dieu
Bien qu’il y ait un ordre de création et des différences entre l’homme et la femme, Dieu les considère de la même manière. Il n’aime pas l’un plus que l’autre et ils n’ont pas de valeur différente à ses yeux. Il ne faut pas oublier que l’objectif de notre Dieu, c’est de TOUS nous sauver (maris et femmes). Les différences qui ont été instituées par le Créateur n’incluent aucunement une préférence vis-à-vis de l’homme ou de la femme. Nous sommes par-dessus tout, fils et filles du Père Céleste…
Regardons au modèle le plus parfait : Jésus a dit : « Moi et le Père nous sommes un »(Jean 10 : 30). Le terme « un  » utilisé dans ce passage vient du terme « e’had » en hébreux, qui signifie « un  », « unique  », « un seul  ». Hors, nous retrouvons ce même terme dans Genèse 2 : 24, lorsque Dieu a dit que l’homme et la femme deviendront une seule chair (e’had = un). Le Fils et le Père sont donc UN et égaux dans leur divinité bien qu’ils aient tous deux ont une fonction différente. L’homme et la femme sont donc UN devant Dieu et ne peuvent être dissociés de leur unité… Néanmoins, ils ont tous les deux reçu une mission différente au sein du couple.
Partage...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook

Spread the word. Share this post!

Leave a comment