L’homme et son rôle de chef de famille

L’homme, le serviteur exemplaire
Jésus-Christ est le Chef des chefs. Nous savons que Dieu a établi l’homme (le mari) comme étant le chef de famille. Hors, pour mener à bien cette responsabilité de chef, l’époux doit alors imiter le Seigneur en paroles mais aussi en actes. En tant que Maître suprême, Jésus n’est pourtant pas venu sur terre pour se faire servir en tant que tel… Il a su montrer l’exemple à ses disciples en se rendant justement serviteur des autres.
Donc, le rôle de chef de famille, n’implique pas uniquement le fait de donner des directives à son épouse et à ses enfants, mais il consiste à savoir montrer l’exemple par sa vie de tous les jours. Et c’est ainsi que l’autorité que Dieu a donné à l’homme sera respectée par les membres de son foyer. En effet, le chef de famille doit diriger convenablement sa maison par l’exemplarité. Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus leur enseigna un principe du Royaume céleste : il leur donna un exemple d’humilité et de serviteur au service de son prochain, afin qu’ils fassent comme le Maître a fait (Jean 13 : 14 à 15).
Voici quelques passages bibliques qui nous parlent de l’humilité et de la soumission vis-à-vis de son prochain :
« Que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-même… » – Philippiens 2 : 3
« Le plus grand parmi vous sera votre serviteur » – Mathieu 23 : 10 à 12
« C’est ainsi que le fils de l’homme est venu non pour être servi mais pour servir. » – Mathieu 20 : 28
L’homme, dans sa qualité de chef, a donc reçu le privilège de servir les membres de son foyer.
L’homme, le serviteur consacré à Dieu
Il est important de comprendre que l’homme n’est pas le seul chef de famille car le Seigneur est le Chef de toute personne qui constitue l’Église véritable (Éphésiens 5 : 23). Il a donc lui aussi un chef, auquel il doit être soumis. De plus, l’homme doit comprendre que la soumission n’appartient pas qu’à la femme en tant que telle, car elle doit aussi s’exercer mutuellement comme l’a recommandé l’apôtre Paul (Éphésiens 5 : 21).
Le rôle de l'homme - le serviteur consacré à DieuPour remplir son rôle de façon adéquate, l’homme devra cultiver une relation intime avec le Seigneur afin de recevoir les bonnes instructions et directives pour conduire correctement sa famille (Ésaïe 28 : 26).
L’homme qui n’a pas de communion avec Dieu mènera son foyer à la destruction de la souche familiale, car il est le toit qui protège des intempéries l’intérieur de sa maison…
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la consécration de l’homme vis-à-vis du Seigneur ne s’effectue pas premièrement en remplissant un quelconque ministère à l’extérieur de sa maison. Celle-ci doit se faire initialement chez lui individuellement avec Jésus mais aussi collectivement avec sa femme et ses enfants. Il est important de comprendre que les premières brebis que Dieu a confiées à l’homme, ne sont pas en priorité celles du dehors, mais plutôt celles de sa maison. Le chef de famille doit donc veiller au salut de chaque membre de son foyer car il devra rendre des comptes sur chacun d’eux au Maître.
L’homme doit donc vivre une vie consacrée à Jésus-Christ qui se vérifiera non seulement dans sa communion avec Lui mais aussi par sa manière de vivre dans le quotidien avec sa femme et ses enfants. Ainsi la Parole du Seigneur sera honorée.
L’homme, celui qui sait aimer
Le rôle de l'homme - savoir aimer
 Par son rôle de chef, l’homme n’a pas reçu une position de supériorité sur sa femme pour l’écraser ou la contrôler. Bien au contraire… Le mari doit aimer sa femme comme Christ à aimer l’Église(Éphésiens 5 : 25)… Quelle responsabilité … ! Hors, nous savons que Jésus a accepté le sacrifice de la mort en se livrant Lui-même pour elle. Bien entendu, il ne s’agit pas pour l’homme de se suicider pour sa femme, mais plutôt d’accepter de mourir à soi-même, de renoncer à sa propre estime de soi pour son épouse. Le Seigneur, au travers l’œuvre de la croix, a renoncé à ce qu’Il est réellement.
Il a su mettre de côté sa propre gloire, sa propre puissance pour nous montrer par le prix de sa vie qu’Il a TANT aimé l’humanité entière (Jean 3 : 16). Savoir aimer son épouse ne consiste pas qu’en paroles, mais cet amour se prouve par l’abandon de sa propre vie. Et cet aspect de l’amour est glorieux devant notre Père céleste… !
Mais encore, la Parole nous enseigne que l’homme doit aimer sa femme comme son propre corps (Éphésiens 5 : 28 à 30). En d’autres termes, l’époux doit savoir prendre soin de son épouse en la chérissant de son amour, en étant attentionné vis-à-vis d’elle, en la nourrissant convenablement par la Parole de Dieu, en la portant dans ses prières, etc.
L’épanouissement de la femme dans le couple dépendra donc du comportement de son époux. En effet, Dieu n’a pas institué l’homme comme étant la tête de la femme pour l’évincer, mais plutôt pour l’entourer, la soutenir, l’aider et garantir son plein épanouissement.
Il faut savoir qu’une femme qui est réellement convertie ne cherchera pas à ce que son mari lui décroche la lune par diverses extravagances de tous genres, mais celle-ci souhaite simplement que son mari demeure soumis à Jésus et reste intègre vis-à-vis de la Parole du Seigneur.
Pour finir, l’homme a donc reçu de la part de Dieu une lourde charge qui requiert une forte responsabilité de sa part. Que l’homme (marié), puisse se tenir à sa place afin de bâtir, garder et protéger sa famille en Jésus-Christ ; et que celui-ci puisse endosser et accepter son rôle de chef, selon la vision de Dieu, avec joie… !
Partage...Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook

Spread the word. Share this post!

Leave a comment